Cabinet dentaire des Drs BONNET & ASSOCIÉS

Implantologie - Parodontologie - Esthétique

28 Bd Gambetta - Résidence Azur Eden - 06110 Le Cannet

Tél. : +33 (0) 4 93 99 72 81 - Fax : + 33 (0) 4 92 98 82 33

"La quantité et la fréquence auxquelles sont vapotées les cigarettes électroniques déterminent l'étendue des dommages portés aux gencives et à la cavité buccale", a expliqué l'auteur principal de l'étude, Irfan Rahman, en commentant les résultats.

La cigarette électronique, néfaste aussi pour la bouche

cigarette-electronique.jpg

Deux nouvelles études publiées cette semaine montrent l'effet néfaste de la cigarette électronique sur les dents et la bouche.

Une équipe de chercheurs du Centre médical de l'université de Rochester, aux États-Unis, après avoir mené une étude scientifique afin d'examiner l'effet de la cigarette électronique aux niveaux cellulaire et moléculaire, a découvert que "vapoter" était aussi mauvais pour les gencives et les dents que fumer des cigarettes normales.

Dans le cadre de leur étude, publiée cette semaine dans la revue "Oncotarget", les chercheurs ont exposé des tissus de gencive humaine, issus d'une personne non fumeuse, à des vapeurs de cigarette électronique.

Ils se sont aperçus que lorsque les vapeurs atteignaient les tissus, les cellules qui le composent libéraient des protéines inflammatoires qui aggravaient le stress cellulaire. Ce stress peut potentiellement causer des dommages aux cellules, et mener à plusieurs maladies de la bouche.

"La quantité et la fréquence auxquelles sont vapotées les cigarettes électroniques déterminent l'étendue des dommages portés aux gencives et à la cavité buccale", a expliqué l'auteur principal de l'étude, Irfan Rahman, en commentant les résultats.

Les chercheurs ont également découvert que les agents de saveur utilisés dans les cigarettes électroniques pouvaient eux aussi endommager les cellules de la bouche. Le coauteur de l'étude, Fawad Javed, a ajouté : "Il est important de se rappeler que les cigarettes électroniques contiennent de la nicotine, et que la nicotine contribue comme nous le savons aux maladies des gencives."


La vapeur tue les cellules beaucoup plus vite

Dans une autre étude publiée cette semaine dans le "Journal of Cellular Physiology", une équipe de l'université Laval, à Québec, a découvert qu'un grand nombre de cellules de la bouche mouraient en quelques jours après avoir été exposées en laboratoire à de la vapeur de cigarette électronique.

Les chercheurs ont exposé des cellules épithéliales de gencive - qui constituent la première ligne de défense contre les agressions microbiennes - à de la vapeur de cigarette électronique.

Pour simuler au mieux ce qui se produit dans la bouche quand on vapote, ces cellules ont été placées dans une petite cavité contenant un liquide similaire à la salive.

L'équipe s'est aperçue que le pourcentage de cellules mortes ou mourantes, qui est d'environ 2 % dans des cultures de cellules non exposées, a atteint 18 %, puis 40 %, et enfin 53 % après respectivement 1, 2 et 3 jours d'exposition à la vapeur de cigarette électronique.

Bien que les effets à long terme n'aient pas encore été étudiés, l'auteur principal de l'étude, Mahmoud Rouabhia, avertit : "Les dommages subis par la barrière de défense de la bouche peuvent faire augmenter le risque d'infection, d'inflammation et de maladies gingivales. Sur le long terme, ils peuvent également aggraver le risque de cancer. C'est ce que nous allons étudier à l'avenir."


Source : //www.leparisien.fr/laparisienne/sante/la-cigarette-electronique-nefaste-aussi-pour-la-bouche-18-11-2016-6345027.php

Article rédigé par le praticien le 06/12/2016