Cabinet dentaire des Drs BONNET & ASSOCIÉS

Implantologie - Parodontologie - Esthétique

28 Bd Gambetta - Résidence Azur Eden - 06110 Le Cannet

Tél. : +33 (0) 4 93 99 72 81 - Fax : + 33 (0) 4 92 98 82 33

L’harmonie du visage repose sur des proportions agréables

Esthétique du visage et anatomie dentaire, deux éléments indissociables

Une canine plus courte ou au même niveau que les autres dents, avec une forme convexe, une pointe arrondie ou émoussée et de larges embrasures, reflète un caractère plutôt passif (fig. 4).

fig.-473.jpg_140_115_2.jpg   
4. La photo supérieure évoque un profil « agressif » avec une canine pointue bien en évidence contrairement à la photo inférieure (profil « passif ») où la canine tend à se confondre avec les incisives.


L’âge
 : ce facteur a été largement étudié [1, 5, 7, 11, 12]. La couronne des dents jeunes n’est pas abrasée et l’on peut y voir l’aspect bleuté dû à l’opalescence de la dent, ce qui donne de la vitalité. Le bord libre présente des irrégularités, vestiges des trois lobes. L’absence d’usure donne donc un aspect plus arrondi avec des embrasures incisales bien marquées. L’émail est semi-translucide, dur, brillant et souvent avec de petites lignes d’hypoplasie(fig. 5).

Sur les dents âgées, le point le plus marquant est l’usure des dents, due aux fonctions et aux parafonctions ainsi qu’aux phénomènes d’attrition. Les angles sont vifs et les embrasures incisales sont petites, voire inexistantes. Avec la récession, la dent va devenir triangulaire, car la racine est moins large que la couronne. Avec le temps, l’émail va s’affiner et la dentine va donner sa teinte à la dent (fig. 5).

fig.-565.jpg_140_115_2.jpg    5. On observe la différence entre une dent jeune (photo supérieure) avec son opalescence et son hypoplasie au niveau incisal et une dent abrasée, moins lumineuse et plus saturée traduisant un caractère plus âgé (photo inférieure).
fig.-5b21.jpg_140_115_2.jpg

Conclusion

L’harmonie du visage repose sur des proportions agréables ; elle est liée à la présence des dents. Une bonne occlusion permet le maintien des étages faciaux ; les incisives et canines maintiennent les lèvres ainsi que les proportions du visage de face et de profil. La dynamique du sourire est complémentaire de celle du regard, dévoilant pudiquement l’organe dentaire. L’harmonie entre les structures endo- et exo-buccales est primordiale. La véritable beauté provient du plaisir ressenti lorsque l’on regarde l’ensemble du visage. La beauté est donc à l’intérieur de celui qui regarde. Ce sont les petites anormalités disséminées avec harmonie dans le visage qui le rendent beau.

Points essentiels

• La présence et la position des dents permettent le maintien de l’étage inférieur de la face et des téguments.

• Le sourire est agréable lorsqu’il est en harmonie avec les éléments exo-buccaux, gingivaux et dentaires.

• Les variations morphologiques, de position et de teinte des dents permettent de définir le facteur SPA.

• Tous ces critères sont à prendre en compte lors d’une réhabilitation esthétique chez un patient.

Bibliographie

1. Fradeani M. Analyse esthétique : une approche systématique du traitement prothétique. Volume I ; traduction Francine Liger, Simon Perelmuter. Quintessence International ; 2006.

2. Shaw RB Jr et al. Aging of the mandible and its aesthetic implications. Plast Reconst Surg 2010 ; 125 (1) : 332-342.

3. Pessa, JE et al. Relative maxillary retrusion as a natural consequence of aging : combining skeletal and soft-tissue changes into an integrated model of midfacial aging. Plast Reconst Surg 1998 ; 102 (1) : 205-212.

4. Aboucaya WA. Le sourire : classifications et critères applications en esthétique faciale. La Nouvelle presse médicale 1973 ; 39 : 2611-2616.

5. Paris JC, Faucher A-J. Guide esthétique : comment réussir le sourire de vos patients. Quintessence International ; 2003.

6. Chiche GJ, Pinault A. Esthétique et restauration des dents antérieures. Editions Cdp ; 1994, 202p.

7. Gurel G. Les facettes en céramique. Quintessence International ; 2005, 496p.

8. Lombardi RE. The principles of visual perception and their clinical application to denture esthetics. J Prosthet Dent 1973 ; 29 (4) : 358-382.

9. Frush JP, Fisher RD. How to dentogenic restoration interpret the sex factor. J Prosthet Dent 1956 ; 6 (2) : 160-172.

10. Frush JP, Fisher RD. How the dentogenics intereprets the personality factor. J of Prosthet Dent 1956 ; 6 (4) : 441-449.

11. Frush JP, Fisher RD. The age factor in dentogenics. J of Prosthet Dent 1957 ; 7 (1) : 5-13.

12. Populer P. Facettes en céramique et sourire. Thèse : 2 007 TOUA 3030.



Damien Ostrowski
AHU
Faculté de chirurgie dentaire de Toulouse

Paul Monsarrat
Ancien AHU, Faculté de chirurgie dentaire de Toulouse, Praticien attaché des Hôpitaux de Toulouse

Karim Nasr
MCU-PH
Faculté de chirurgie dentaire de Toulouse

Sabine Joniot
MCU-PH
Faculté de chirurgie dentaire de Toulouse


Les auteurs ne déclarent aucun lien d’intérêt.


Source : Revue Information Dentaire

Article rédigé par le praticien le 10/02/2017